Quand consulter ?

Lorsqu’il s’agit de vous
Si vous ressentez des difficultés psychologiques transitoires ou persistantes (phobies, état dépressif, troubles des conduites alimentaires,…), émotionnelles (manque de confiance en soi, sentiment de tristesse, angoisses…), relationnelles (sentiment d’exclusion ou de solitude, hypersensibilité, comportements impulsifs, colères démesurées,…), physiologiques (fatigue permanente, troubles du sommeil, difficultés sexuelles,…).
Si certains événements de la vie (deuil, traumatisme, séparation, naissance, maladie, perte d’emploi…) ont bouleversé votre regard et vous conduisent à vous remettre en question, voire provoquent une « crise existentielle ».

Vous avez alors besoin d’être accueilli(e), entendu(e), accompagné(e) pour se débarrasser des sensations de mal être ou d’impuissance, pour sortir de vos fonctionnements répétitifs et prendre conscience des mécanismes qui les activent.

En tant que parents ou futurs parents, il peut aussi arriver de se sentir dépassés et d’avoir besoin d’être soutenus ou guidés dans sa fonction parentale en partageant ses difficultés avec un thérapeute. La grossesse et l’arrivée d’un bébé sont des grands bouleversements physiques et psychologiques qui entraînent des sentiments de stress, voire d’angoisse et faire part de vos inquiétudes, vos doutes et vos questionnements à un professionnel peut apaiser ces tensions.

Parfois, sans rencontrer des difficultés précises, vous souhaitez vous connaître plus en profondeur et développer vos potentialités inexprimées pour trouver de nouvelles manières d’être et de nouvelles formes d’interaction avec les autres, pour identifier vos besoins, vos désirs, vos aspirations.

Lorsqu’il s’agit de votre enfant
Si vous trouvez que le comportement ou l’humeur de votre enfant change, qu’il se trouve bloqué dans son développement ou qu’il présente des attitudes répétitives qui rendent son quotidien difficile : irritabilité et agressivité, timidité, difficulté relationnelle, difficulté d’apprentissage, de concentration, refus d’aller à l’école, anxiété, phobie, TOC, séparation difficile, hypersensibilité, troubles du sommeil, troubles alimentaires, etc…

Si l’école vous a alerté sur la présence de difficultés d’apprentissage ou de concentration, une chute des résultats scolaires, des difficultés dans les relations aux autres enfants ou si votre enfant présente certains troubles (précocité, hyperactivité )

Si  votre enfant traverse une période de vie éprouvante : divorce des parents, maladie ou décès d’un proche, violence subie à l’école, événements familiaux perturbants, etc…
Le psychologue peut aider l’enfant à comprendre et à surmonter ses difficultés.